Le rapport au temps

Tout en voulant répondre le plus rapidement possible aux besoins des personnes en matière de logement et d’accompagnement, il n’y a pas de raccourci possible pour construire un lien de confiance avec elles, d’autant plus que les liens de confiance peuvent avoir été largement malmenés ou détruits dans ces parcours de vie. Les façons de s’y prendre sont aussi variées en fonction des individus et des populations, tout comme le temps nécessaire par la suite pour réussir l’accompagnement. Comme nous l’avons pu le constater dans ce texte, il peut y avoir de multiples aller-retours, des «rechutes», qui exigent une disponibilité particulière de la part des personnes accompagnatrices. « Habiter » un logement n’est pas aussi simple que l’on pourrait le croire, et prendre le temps signifie également explorer avec chaque personne le sens qu’elle ou il donne aux notions de sécurité, d’intimité, et d’intégration sociale.

Principe 5: L’accompagnement résidentiel implique de prendre le temps nécessaire pour créer un lien de confiance réciproque, pour connaître et comprendre l’histoire des personnes et son impact sur leurs expériences actuelles et pour les soutenir dans la réalisation de leurs aspirations pour une durée variable selon leurs besoins.

Pour connaître...

Le point de vue des personnes accompagnées (à venir)

Le point de vue des accompagnatrices et accompagnateurs (à venir)

Pour écouter le webinaire thématique en diféré, c'est ici


Crédits pour la capsule vidéo
Réalisation et production : Christine Chevarie
Direction photo : François Vincelette
Montage : Emilie Baillargeon
Conception sonore : Mélanie Gauthier
Musique originale : Jérôme Minière
Infographie : Martin Desrochers
Voix : Maxime Cormier et Marika Lhoumeau
Figurants : Édith Robert, Jérémy Puech, Émy Létourneau et Alexis Pearson