Benoit Décary-Secours

Benoit Décary-Secours

Je suis détenteur d’un doctorat en science politique (Université d’Ottawa) et auteur d’une thèse sur les nouvelles formes de violence d’État et la criminalisation de la pauvreté en contexte démocratique au Brésil. Je mène actuellement un programme de recherche postdoctoral (2018-2021) au CREMIS qui s’intéresse à la construction scientifique et locale des savoirs sur le gang de rue au Québec. De manière générale, mes recherches sont imprégnées d’une profonde préoccupation pour les dynamiques urbaines inégalitaires de la violence et de sa répression et analysent les transformations de « l’imaginaire pénal » de nos sociétés et des savoirs experts et profanes sur le crime.

Lors de mes enquêtes de terrain au doctorat, cette préoccupation m’a mené au cœur de Paraisópolis, deuxième plus importante favela de São Paulo. Enclavée au sein de l’un des quartiers les plus riches du Brésil, la « Ville du Paradis » (Paraisópolis) constitue un lieu irréductiblement « à part » qui alimente les fantasmes sur les pauvres, identifiés aux délinquants violents et non civilisés. Ces frontières imaginaires et leur généalogie constituent le matériau au cœur de ma thèse de doctorat dont les résultats de recherche dévoilent, entre autres, une subversion populaire des discours destinés à criminaliser et à mettre en catégories la déviance des quartiers paupérisés. Au-delà du terrain brésilien, mes recherches s’inscrivent dans le cadre de la diffusion croissante d’une rhétorique mondialisée de l’insécurité urbaine qui participe à la cristallisation, dans les champs politiques et médiatiques, d’inégalités sociales qui prennent la forme de « nouvelles figures du risque », particulièrement chez les jeunes et les minorités racisées.

Mon programme de recherche s’inscrit principalement au sein du champ Droit(s) et justice du CREMIS, sous la responsabilité de Nicolas Sallée et d’Emmanuelle Bernheim (Faculté de droit, Université d’Ottawa), qui vise à étudier les pratiques judiciaires de suivi et de contrôle des populations marginalisées.

Coordonnées

 

Associé•e au•x champ•s

Intérêts de recherche

Criminalisation de la pauvreté, dynamiques urbaines inégalitaires, imaginaire pénal, jeunes et délinquance, gang de rue au Québec, analyse du discours, violence politique, Brésil.

Principaux projets

Sélection de publications et productions

Article de revue

«Gangs de rue» et brouillage médiatique : les jeux d’ombre d’un nouveau racisme