Le projet de recherche

La recherche a permis de dégager quelques pratiques jugées prometteuses pour rendre plus équitable l’accès au Programme de solidarité sociale et pour minimiser l’impact potentiellement néfaste du processus sur les personnes requérantes.

Objectifs

Le projet de recherche avait deux objectifs:

1) Documenter les pratiques professionnelles existantes relativement à l’évaluation de la contrainte sévère à l’emploi ;

2) Documenter les trajectoires des personnes bénéficiaires de l’aide de dernier recours ayant demandé une reconnaissance de contrainte sévère à l’emploi à leur équipe traitante.

Recrutement au Centre de recherche et d’aide pour narcomanes (CRAN)

Le projet de recherche a été mené au Centre de recherche et d’aide pour narcomanes (CRAN). Le recrutement a été effectué au sein des services réguliers du CRAN et la collecte de données a eu lieu en 2015 et 2016, auprès des usagers et professionnels du centre.

Les usagers rencontrés avaient en commun d’être en traitement assisté par médication pour un trouble lié à l’usage des opioïdes.

L’équipe clinique du CRAN se caractérise par ses suivis de longue durée et sa multidisciplinarité. L’équipe traitante est composée d’un médecin, d’un infirmier et d’un intervenant psychosocial.

Il est important de noter que les usagers interviewés nous ont parlé de requêtes de certification pour contrainte sévère à l’emploi ayant eu lieu avant leur arrivée au CRAN. Les expériences partagées ne se sont donc pas nécessairement toutes passées au CRAN, et ce malgré que le CRAN ait été le milieu clinique d’accueil pour cette recherche exploratoire.

En 2017, le CRAN devient le Programme CRAN, et est intégré à la Direction des programmes santé mentale et dépendance du CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Profil des participants

18 usagers et 7 professionnels du CRAN ont été interviewés individuellement. Les cas de 8 des usagers ont été discutés avec les professionnels du CRAN, avec le consentement préalable de l’usager. 2 groupes de discussion ont aussi été menés avec une quinzaine de professionnels du CRAN lors de réunions d’équipe multidisciplinaires.

Les données ont été soumises à une analyse thématique de contenu, une analyse comparée et une analyse croisée. Les analyses ont été discutées en équipe de recherche multidisciplinaire, puis validées auprès des professionnels du CRAN.

Synthèse des résultats de recherche

Les rôles professionnels face aux demandes de certificats pour contrainte sévère à l’emploi et les conséquences du suivi offert sur les trajectoires des patients : Projet pilote au Centre de Recherche et d’Aide pour Narcomanes (CRAN)

Les limites de la recherche

Le projet exploratoire a été mené avec un petit échantillon, auprès d’une clientèle particulière, et dans un seul milieu de pratique. Cela nous oblige à être prudents dans l’interprétation et la transférabilité des résultats, mais ceux-ci demeurent intéressants pour alimenter la réflexion autour des enjeux que pose actuellement le processus de reconnaissance de la contrainte sévère à l’emploi.

L’équipe de recherche

Nadia Giguère, chercheure principale
Stéphane Handfield, professionnel de recherche
David Barbeau, co-chercheur
Marie-Dominique Beaulieu, co-chercheure
Christopher McAll, co-chercheur
Emanuelle Dufour, professionnelle de recherche